SEVI Victor

Par Eric Panthou

Né vers 1921 à Genève (Suisse), disparu au maquis dans l’Ain ; tailleur ; militant communiste ; résistant.

Victor Sevi est né à Genève. Juif de nationalité turque il habitait Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) sous l’Occupation. Il exerçait la profession de tailleur.
Il fut arrêté vers le 21 mars 1941 dans le cadre d’une enquête sur la propagande communiste à Clermont-Ferrand. Il avoua qu’il colportait la nuit des tracts communistes et les glissait dans les boîtes aux lettres.

Il fut jugé par le tribunal militaire de la XIIIe division le 30 juin 1941 en présence de dix autres prévenus. Considéré comme l’instigateur de cette affaire avec Pierre Marion, il fut condamné à un an de prison.
Pierre Marion fut interné à Clermont-Ferrand puis à la prison militaire de Paris repliée au camp de Mauzac (Dordogne). On ignore si Victor Sévi a suivi le même parcours.
On sait qu’il se réfugia ensuite dans les maquis de l’Ain où il serait mort, sans qu’on sache la date et le lieu de son décès ni les circonstances de celui-ci. Il n’a cependant ni dossier de résistant ni de victime de guerre. Un doute subsiste donc.

Son nom figure sur le monument aux Morts de Montréal-la-Cluse (Ain), classé dans les morts du maquis. Son nom figure aussi sur la Plaque commémorative du Centre Culturel Jules-Isaac à Clermont-Ferrand.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240486, notice SEVI Victor par Eric Panthou, version mise en ligne le 16 mai 2021, dernière modification le 16 mai 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Le Moniteur, 1er juillet 1941. — Informations générales, ministère de l’Intérieur, 25 mars 1941. — La Montagne, 22 mars 1941. — Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément