BONNEAU Pierre, membre du Comité de salut public au Havre

Né à Pont-Audemer (Eure) ; membre de la municipalité jacobine du Havre (Seine-Inférieure) de 1793 et devint membre du Comité de Salut Public, puis du Conseil Général de la commune.

Le 20 novembre 1793 (29 brumaire de l’an II), “Le Havre de Grâce” a été dénommé “Le Havre de Marat” avant de devenir très vite “Hâvre-Marat”. Ceci en hommage au conventionnel montagnard Jean-Paul Marat, assassiné en juillet. Le 13 janvier 1795 (23 nivôse de l’an II), cette appellation a été supprimée et la ville a pris pour nom Le Havre.
Pierre Bonneau, né à Pont-Audemer dans l’Eure, était soldat au Havre à cette époque. Démobilisé en 1785, il resta dans la ville. Il s’y maria et devint commis de négociant.
La réunion des états généraux en 1789, remplit Pierre Bonneau d’espérance. Il suivit avec passion le déroulement de la Révolution Française. Il entra alors à « la Société Populaire du Havre », il assista aux réunions des sections. Pierre Bonneau accéda bientôt aux postes de responsabilités. Il fit partie de la municipalité jacobine de 1793 et devint membre du Comité de Salut Public, puis du Conseil Général de la commune.
C’est dans l’indifférence quasi générale que Le Havre apprend dans la soirée du 12 thermidor la chute de Robespierre. Pour les Havrais, ce n’est que l’échec d’un complot de plus qui menaçait la république. Les Jacobins du Conseil Général du Havre envoient une adresse de félicitations à la Convention. C’est au début de vendémiaire an III , avec l’arrivée du représentant Sautereau, que les effets de thermidor vont se faire sentir.
Pierre Bonneau fut emprisonné,comme bon nombre de Jacobins. 11% des robespierristes serons éliminés. Persécuté, Pierre Bonneau quitta Le Havre en 1795 pour Paris où nous perdons sa trace.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240532, notice BONNEAU Pierre, membre du Comité de salut public au Havre, version mise en ligne le 7 juin 2021, dernière modification le 7 juin 2021.

SOURCES : Notes de Jean Legoy pour le Centre Havrais de Recherche Historique en 1981. — Le Havre dans la révolution - 1787.1802, Jean Legoy - EDIP 1989.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément