TORRALBA Y VENDRELLE Ange, Victor

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 28 octobre 1909 à Gisors (Eure), disparu à partir du 19 décembre 1943 en Gironde ; cheminot ; résistant des francs-tireurs et partisans français (FTPF) homologué aux FFI.

Ange Torralba était le fils d’Amédée, espagnol et de Joséphine Deriol, française. Il se maria le 29 septembre 1930 avec Marie Madeleine Tauzin, dont il aura deux enfants Roland né en 1931 et Pierre, né en 1934. Ange Torralba pratiquait le théâtre, la musique et le sport. Le 1er avril 1937, il entra au chemin de fer comme manœuvre à l’essai à Bordeaux-Saint-Jean et fut commissionné un an après comme manœuvre. Militant communiste passé dans la clandestinité, il fut arrêté par la police françaises le 22 novembre 1940 pour détention de tracts et de documents. Il fut licencié par la SNCF le 22 juillet 1941. Il fut emprisonné au camp de Bacalan, annexe du camp de Mérignac (Gironde) dans lequel il fut rapidement transféré. Il était considéré par le régime de Vichy comme un ennemi irréductible qui serait prêt à participer à une action révolutionnaire. Il parvint à s’échapper après trois années d’internement et rejoignit le groupe des Francs-tireurs et partisans (FTP) Martel le 9 juillet 1943 en prenant la fausse identité de "Rémy Pommier". Il fut arrêté alors qu’il partait en mission pour Paris le 19 décembre 1943 et fut porté disparu depuis cette date.
Son père également cheminot avait été arrêté le 13 décembre et sera relâché. Son frère Gabriel fut déporté à Auschwitz le 6 juillet 1942 et un autre de ses frères sera interné au fort du Hâ.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI). Le titre de "Déporté politique" lui fut attribué en février 1953.
Son nom figure sur la plaque commémorative à l’établissement de maintenance du Matériel SNCF de Bordeaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240594, notice TORRALBA Y VENDRELLE Ange, Victor par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 mai 2021, dernière modification le 28 mai 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier SHD Vincennes, GR 16 P 573917 (nc). — Véronique Desormeaux et Hervé Barthélemy dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément