COUTTY Marc (Perret)

Par Jean-Paul Salles

Né en 1952, mort subitement le 21 avril 2004 à Vientiane (Laos) ; militant du CVN, des CAL, de la JCR/LC/LCR puis des CCA et de nouveau de la LCR ; ancien élève de l’ENS, agrégé de philosophie ; journaliste à Rouge, Libération, Le Matin de Paris, Le Monde.

Rentrée 1968 au lycée Turgot

Élève au Lycée Turgot à Paris (IIIe arr.), dès avant 1968 Marc Coutty milita au Comité Vietnam National (CVN), au Comité d’action lycéen (CAL) de son lycée et à la JCR. Avec Maurice Najman, Michel Recanati, Romain Goupil ou Bernard Schalcha, il fut un des principaux dirigeants des CAL parisiens en Mai 68. Brillant orateur, doté d’un grand sens de la répartie, n’ayant pas peur d’affronter chefs d’établissements ou proviseurs de lycée, il était admiré par ses camarades. En même temps, il était fragile, d’une extrême gentillesse avec ses amis (Témoignage de Robi Morder).

Après Mai 68, il fut admis à l’École normale supérieure (ENS) de la rue d’Ulm. Tout en préparant l’agrégation de philosophie qu’il obtint brillamment, il militait à la Ligue communiste. Ses anciens camarades se souviennent des discussions enflammées sur les défauts du stalinisme ou sur les chances de la prochaine récolte de sucre à Cuba. Au milieu des années 1970, avec ses amis « pablistes », il quitta la LCR, reprochant notamment à cette dernière de ne pas se soucier de mettre sur pied une organisation de jeunesse. Il participa à la création des Comités communistes pour l’autogestion (CCA) en mai 1977. Très impressionnés par la lutte des Lips à Besançon, à la recherche d’un modèle de socialisme non dirigiste, ces militants étaient très attachés à l’idée d’autogestion.

Après quelques années d’enseignement, il n’hésita pas à quitter la sécurité de l’emploi du fonctionnaire pour devenir journaliste. Il écrivit ses premiers articles dans Rouge, puis travailla successivement à Libération, au Matin de Paris et au journal Le Monde. Il se spécialisa dans les questions d’éducation et rejoignit bientôt le supplément mensuel du Monde, Le Monde de l’Éducation. Il couvrit notamment la vie syndicale étudiante ou enseignante, interviewant acteurs et militants des diverses tendances. Il coordonna également plusieurs livres sur l’école aux éditions Autrement. Il collabora avec ses amis des éditions Syllepse au projet de récolte de témoignages de militants, notamment sur la Deuxième Guerre mondiale et la Résistance.

Toujours journaliste au Monde, en janvier 2000, il intégra la rubrique « Aujourd’hui » du journal. Il participait aux pages « Voyages et Pratique », et malgré un cancer, il n’hésitait pas à partir à Copenhague pour aller à la découverte des « babas cool » ou à connaître les grandes villes de l’ancienne Europe de l’Est, voire le Sri Lanka. Il est mort à Vientiane (Laos), dans un de ces pays d’Asie où il adorait se rendre.

Bien qu’appartenant, comme le disaient ses camarades, à « la génération Vietnam-Rolling Stones-Mai 68 », il cultivait d’étroites relations, avec plusieurs figures historiques du trotskysme. Avec plusieurs d’entre eux, au début des années 2000, il avait réadhéré à la LCR. Au moment de sa mort, il était membre de la section LCR de Paris 12e-20e arrondissements. Il avait épousé Laurence à la mairie du 20e arrondissement, David Assouline, en sa qualité d’adjoint au maire, célébrant la cérémonie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240603, notice COUTTY Marc (Perret) par Jean-Paul Salles , version mise en ligne le 26 mai 2021, dernière modification le 26 mai 2021.

Par Jean-Paul Salles

Rentrée 1968 au lycée Turgot
Les CAL devant le lycée Turgot.

ŒUVRE :
•Quelques exemples d’articles : -« Les nouveaux « Métros », in Les Temps Modernes, n°441-442 (numéro spécial sur les Antilles), avril-mai 1983 ; -« Trois normaliens jugent l’affaire Sokal », in Le Monde de l’Éducation, n°255, janvier 1998 ; -« Un collège pour tous. Les défis de l’égalité », in Le Monde de l’Éducation, n°274, octobre 1999 ; -« La formation des enseignants. Les IUFM sont-ils archaïques ? », in Le Monde de l’Éducation, n°275, novembre 1999.
•Livres : -Marc Coutty, Bruno Tilliette, Avoir vingt ans et entreprendre, Éditions Autrement, 1983 ; Babel Collège, de Maurice Lemoine, composé par Marc Coutty, Éditions Autrement, 1983 ; -Marc Coutty, Michèle Saltiel, dir., L’école plus. Maternelles, écoles, collèges, lycées : 1000 expériences novatrices, leur contenu et mode d’emploi. Un guide pour les enseignants et les parents, Éditions Autrement, 1985, 385 p.

SOURCES : Serge Bolloch, « Marc Coutty, journaliste au Monde », Le Monde, 28 avril 2004 ; -Bernard Schalscha, Gérard Grizbec, Patrick Silberstein, Robi Morder, « Les Nôtres. Marc Coutty », Rouge n°2063, 6 mai 2004. — Robi Morder, « En mémoire de Marc Coutty », Les Cahiers du Germe (Groupe d’études et de recherche sur les mouvements étudiants), n°25, juin 2005, p.33-34. — Sophie Béroud, Patrick Le Tréhondat, René Mouriaux, Patrick Silberstein, « Éléments pour l’étude du courant « pabliste ». Discours et pratiques autogestionnaires », in Frank Georgi, dir. Autogestion. La dernière utopie ?, Paris, Publications de la Sorbonne, 2003. — Jean-Guillaume Lanuque, Jean-Paul Salles, « Trotskismes », in Antoine Artous, Didier Epsztain, Patrick Silberstein, La France des années 1968, Syllepse, 2008.

Version imprimable Signaler un complément