MAZAURIC Aimé, Jules, Louis

Par Renaud Poulain-Argiolas

Né le 17 mai 1927 à Ganges (Hérault), mort le 10 janvier 2018 à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) ; cheminot ; militant communiste de Miramas (Bouches-du-Rhône).

Aimé Mazauric était le fils de Hoche, Fernand, Léon Mazauric, né à Ganges en employé dans une filature, et de Rose, Marguerite Quiminal, elle aussi née à Ganges et sans profession. Le couple avait deux filles plus âgées qu’Aimé : Yvonne, née en 1923, et Henriette, née en 1924. En 1931, la famille habitait rue Vacquerie.
Aimé Mazauric participa jeune à un maquis des Cévennes avec Eugène Clément, originaire du même village.
En 1949, ils partirent tous les deux pour la cité ferroviaire de Miramas (Bouches-du-Rhône) pour être embauchés comme cheminots. L’un comme l’autre, ils adhérèrent au PCF.
Aimé Mazauric épousa en octobre 1950 Monique Cabiac, fille des militants communistes Jean et Renée Cabiac.
D’après un cahier tenu par la trésorière de cellule Paulette Argiolas, en 1985 Aimé et Monique Mazauric étaient membres de la cellule Blanc Croizat du PCF de Miramas, issue de la fusion des cellules Isidore Blanc et Ambroise Croizat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240625, notice MAZAURIC Aimé, Jules, Louis par Renaud Poulain-Argiolas, version mise en ligne le 29 mai 2021, dernière modification le 29 mai 2021.

Par Renaud Poulain-Argiolas

SOURCES : Recensement de la population de Ganges, 1931, 6 M 395. — Propos recueillis auprès de Denise Clément. — Site Match ID, Acte n°44, Source INSEE : fichier 2018, ligne n°6016. — Données du site Filae. — Archives Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément