CRÉPEL Guy

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 18 mai 1925 à Longwy (Meurthe-et-Moselle), mort sous la torture le 7 mars 1944 à Nancy (Meurthe-et-Moselle) ; résistant.

Guy Crépel était le fils de Georges, brigadier à la gare de Longwy (Meurthe-et-Moselle) et de Céline Maily et le frère d’Yves Crépel, résistant mort guillotiné en Allemagne le 26 juin 1944. Il était célibataire et domicilié chez ses parents 12 rue du Pulventeux, à Longwy-Haut.
Il entra dans la Résistance et fut arrêté par la Gestapo puis écroué à la Maison d’Arrêt de Briey (Meurthe-et-Moselle) le 13 janvier 1944. Il fut transféré le 8 février 1944 pour une destination inconnue et décéda sous la torture le 7 mars 1944 à la prison de Nancy.
Il est enterré avec ses parents et son frère Yves "Mort pour la France" au cimetière communal de Escombres-et-le-Chesnois (Ardennes).
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 3 janvier 1948 et le titre de "Déporté et interné résistant". Il reçut à titre posthume la Médaille de la Résistance par décret du 8/09/1961 publié au JO le 22/09/1961.
Son nom figure sur la plaque commémorative des frères-Crépel, apposée sur la maison dans laquelle ils demeuraient, à Longwy (Meurthe-et-Moselle).
La rue du Pulventeux est devenue la rue Yves-et-Guy-Crépel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240634, notice CRÉPEL Guy par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 6 juin 2021, dernière modification le 6 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier SHD Vincennes, GR 16 P 150196 (nc).— Arnaud Boulligny dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 432, biographie de Yves Crépel.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément