BERNARD Justin, Eugène

Par Jean-Luc Marquer

Né le 27 février 1922 à Autrans (aujourd’hui Autrans-Méaudre-en-Vercors, Isère), tué au combat le 23 juillet 1944 à Gresse, (aujourd’hui, Gresse-en-Vercors, Isère) ; mécanicien ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur

Justin, Eugène Bernard était le fils de Louis et de Clara, Delphine Chaupin, son épouse.
Célibataire, il était mécanicien. Il habitait en dernier lieu à Autrans (aujourd’hui Autrans-Méaudre-en-Vercors, Isère) où sa mère, veuve, était agricultrice.
Il rejoignit le maquis du Vercors, secteur 8 de l’Armée Secrète de l’Isère.
Ses services sont homologués à partir du 6 juin 1944.
Il fut tué le 23 juillet 1944 lors des combats qui eurent lieu au Pas de la Ville, au nord du Grand Veymont, point culminant du massif du Vercors, situé sur la commune de Gresse, (aujourd’hui, Gresse-en-Vercors, Isère).
Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Il est enterré au cimetière communal d’Autrans.
Son nom figure sur deux plaques apposées au Pas de la Ville à Gresse-en-Vercors, sur une stèle érigée à Gresse-en-Vercors, sur un monument commémoratif érigé à Autrans-Méaudre-en-Vercors et sur la station 10 du Chemin de Croix qui part de l’Essarton jusqu’à Valchevrière en passant par Bois Barbu, départementale D215C, à Villard-de-Lans.


Voir : Gresse


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240653, notice BERNARD Justin, Eugène par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 1er juin 2021, dernière modification le 1er juin 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 38/16 ; GR 16 P 51409 (à consulter) — AVCC Caen, AC 21 P 20777 (à consulter) — Mémoire des hommes — Le Pionnier du Vercors, N°74, mars 1991 — Mémorial GenWeb — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément