SENÉ Albert, Émilien

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 9 avril 1922 à Hangest-en-Santerre (Somme), guillotiné suite à une condamnation à mort le 2 octobre 1944 à Brandebourg an der Havel (Allemagne) ; cheminot ; résistant de la Résistance intérieure françaises (RIF).

Albert Sené était le fils de Camille, chauffeur et de Marie Boulanger. Il était célibataire et domicilié chez ses parents à Pierrepont-sur-Avre (Somme). Il entra à la SNCF comme ouvrier spécialisé au service Voie et Bâtiments en gare de Montdidier (Somme).
Le 26 juin 1943, il fut détaché à la Deutsche Reichsbahn au titre du STO. Il fut affecté à la gare de triage de Lübecq à l’enrayage des wagons. Il était domicilié au Ausländerlager, Zigstrasse 28, à Lübecq.
Il profita de sa situation pour aider avec d’autres cheminots dont Jean Braillon, des prisonniers de guerre français, en particulier des officiers de l’Oflag X C de Lübecq à s’évader en les faisant monter dans des trains à destination de la France. Leur activité fut vite repérée et Jean Braillon fut arrêté le 3 mai 1944 dans sa chambre. Albert Sené le fut le lendemain sur son lieu de travail. En juin 1944 les deux hommes furent incarcérés à la maison d’arrêt de Moabit à Berlin dans l’attente de leur jugement. Ils comparurent le 23 août 1944 devant le Volksgericht (Tribunal du peuple), qui les condamna à mort pour "intelligence avec l’ennemi". Albert Sené fut guillotiné le 2 octobre 1944 à 12h50 à la prison de Brandebourg-Görden.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 9 novembre 1949 et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) le 1er septembre 1955 et fut homologué au grade de sergent-chef de la Résistance intérieure française (RIF).
Il reçut à titre posthume Croix de Guerre avec palme, la Médaille militaire et la Médaille de la Résistance par décret du 2/09/1959 publié au JO du 12/09/1959.
Son nom figure sur le monument aux morts à Lancourt, sur la plaque commémorative de la SNCF en gare, à Montdidier et le monument commémoratif d’Hargicourt, à Trois-Rivières (Somme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240668, notice SENÉ Albert, Émilien par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 1er juin 2021, dernière modification le 1er juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossiers SHD Caen AC 21 P 538312 et Vincennes GR 16 P 544652 (nc).— Arnaud Boulligny dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1358.— Mémoire des Hommes.— Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément