Saint-Bonnet-de-Mure et Saint-Laurent-de-Mure (Isère, aujourd’hui Rhône), 28 août 1944

Par Jean-Luc Marquer

Le 28 août 1944, des résistants appartenant pour la plupart au secteur 7 de l’AS-Isère, maquis de Morestel/Ambléon, de Bourgoin/Bataillon Rémy et au secteur 3 de L’AS-Isère, maquis de Chambarand, affrontèrent les troupes allemandes en rase campagne sur les communes limitrophes de Saint-Laurent-de-Mure et Saint-Bonnet-de-Mure (Isère, aujourd’hui Rhône). Les combats, qui eurent lieu sur un terrain défavorable aux maquisards, firent de nombreuses victimes.

Monument commémoratif, Mi-Plaine, Saint-Bonnet-de-Mure (Isère)
Monument commémoratif, Mi-Plaine, Saint-Bonnet-de-Mure (Isère)
Photo : Jean-Luc Marquer

Le 28 août 1944, vers 16h, arrivés dans le secteur de Mi-Plaine entre Saint-Bonnet-de-Mure (Isère, aujourd’hui Rhône) et Saint-Priest (Isère, aujourd’hui Rhône), une centaine de résistants appartenant pour la plupart au secteur 7 de l’AS-Isère, maquis de Morestel/Ambléon, de Bourgoin/Bataillon Rémy et au secteur 3 de l’As-Isère, maquis de Chambarand, et ayant pour mission de ne pas relâcher la pression sur l’occupant, se retrouvèrent face à des chars et automitrailleuses allemands.
Dans la plaine, les hommes furent surpris à découvert par des blindés ennemis munis de mitrailleuses lourdes. Des sections furent encerclées, des résistants faits prisonniers et fusillés.
La bataille fut longue, c’est un véritable massacre que découvrirent dans la nuit les survivants à la recherche des copains disparus…
Les corps retrouvés furent chargés dans un camion et transportés à la morgue de l’hôpital de Bourgoin (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère). Les actes décès furent établis à la date du 29 août 1944.
D’autres actes de décès furent dressés à Saint-Bonnet-de-Mure, un à Saint-Laurent-de-Mure.
Un résistant fut trouvé mort à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) et un autre vint mourir à La-Verpillière (Isère). Les actes de décès furent dressés dans ces communes.
Trois résistants faits prisonniers furent conduits à Loire-sur-Rhône (Rhône) et sommairement exécutés le 30 août 1944.


Liste des victimes :
AIMÉ Maurice, Raoul, acte de décès établi à Bourgoin.
BUTTIN Georges, François, acte de décès établi à Saint-Bonnet-de-Mure.
CATALLO Valéry, acte de décès établi à Loire-sur Rhône.
CŒUR Félix, acte de décès établi à Saint-Bonnet-de-Mure.
CUGNO Henri, acte de décès établi à Saint-Bonnet-de-Mure.
FABRIS Jean, Eugène, Louis, acte de décès établi à Saint-Bonnet-de-Mure.
FILLET-COCHE Henri, Auguste, acte de décès établi à Bourgoin.
FLEURY Camille, Fernand, acte de décès établi à La Verpillière.
GENOUX-LUBAIN Arsène, acte de décès établi à Bourgoin.
JOANNIN Marcel, dit Valmy, acte de décès établi à Bourgoin.
MAITRE Paul, dit Popaul, acte de décès établi à Bourgoin.
MARRILLET Jean, acte de décès établi à Bourgoin.
MOREL Aimé, Pierre, Étienne, dit Moyette, acte de décès établi à Bourgoin.
MOREL Paul, Roger, acte décès établi à Saint-Quentin-Fallavier (Isère).
PALEYRON Eugène, Auguste, acte de décès établi à Bourgoin.
PILLET François, Hippolyte, Jean, acte de décès établi à Saint-Bonnet-de-Mure.
PONSARD Antoine, acte de décès établi à Loire-sur-Rhône.
PRAT Henri, Émile, acte de décès établi à Bourgoin.
RAMUS Paul, Léon, actes de décès établis à Saint-Bonnet-de-Mure et à Bourgoin.
RAYNAUD Albert, aucun document n’a été trouvé, fait peut-être doublon avec :
REYNAUD Albert, Paul, acte de décès établi à Bourgoin.
SIMON Lucien, René, acte de décès établi à Bourgoin.
SOULEZ Pierre, acte de décès établi à Loire-sur-Rhône.
TRINCHERO Jules, acte de décès établi à Bourgoin.
VERCHÈRE Armand, Camille, dit Grand Jules, acte de décès établi à Bourgoin.
VIDON Joseph, André, acte de décès établi à Saint-Laurent-de-Mure.
VISINI Angel, acte de décès établi à Bourgoin.
WEBER Albert, Charles, acte de décès établi à Bourgoin.


Sur le monument commémoratif érigé par la suite, qui se trouve maintenant à l’angle de la rue des Alpes et de la RD 306, figurent également les noms de résistants blessés ou morts en d’autres combats :
Gino BARBISAN fut grièvement blessé le 22 août 1944 au Temple de Vaulx, lieu-dit à la limite des communes de Saint-Alban-de-Roche (Isère) et de L’Isle-d’Abeau (Isère). Il mourut le 6 septembre 1944 à l’hôpital de Belley (Ain).
Eugène BERGERET fut mortellement blessé au combat le 24 août 1944 à Genas (Rhône) et mourut à Bourgoin le 29 août 1944 à 9 heures.
Raymond GRAS fut mortellement blessé au combat le 29 août 1944 à Bonnefamille (Isère) et mourut à Jallieu (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère).
Figurent également plusieurs victimes des combats du 31 août 1944 à Pusignan (Isère, aujourd’hui Rhône) : Armand GIMBERT, André GIROUD-ARGOUD, André REYNAUD, Maurice TROUILLET, André, Angelo CARELLI

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240696, notice Saint-Bonnet-de-Mure et Saint-Laurent-de-Mure (Isère, aujourd'hui Rhône), 28 août 1944 par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 27 juin 2021, dernière modification le 7 juillet 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Monument commémoratif, Mi-Plaine, Saint-Bonnet-de-Mure (Isère)
Monument commémoratif, Mi-Plaine, Saint-Bonnet-de-Mure (Isère)
Photo : Jean-Luc Marquer
Monument commémoratif, Saint-Bonnet-de-Mure, détail
Monument commémoratif, Saint-Bonnet-de-Mure, détail
Photo : Jean-Luc Marquer
Monument commémoratif, Saint-Bonnet-de-Mure, détail
Monument commémoratif, Saint-Bonnet-de-Mure, détail
Photo : Jean-Luc Marquer
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément