PERROT Maurice, Léon, Alphonse

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 14 septembre 1909 à Evin-Malmaison (Pas-de-Calais), exécuté sommairement le 21 avril 1945 entre Flössenbürg et Pösing (Allemagne) ; cheminot ; prisonnier de guerre ; résistant.

Maurice Perrot était le fils de Maurice Joseph, ouvrier d’usine et de Marie Virginie Waterlot. Il fut adopté par la Nation suivant jugement du Tribunal civil de Béthune du 13 novembre 1923. Il se maria le 16 avril 1932 à Oignies (Pas-de-Calais) avec Fernande Capron, dont il eut deux fils. La famille était domiciliée à Ostricourt (Nord) au passage à niveau 124. Il travaillait comme auxiliaire Voie et Bâtiments en gare de Douai. Il fut mobilisé comme caporal au 127e régiment d’infanterie et capturé à Rethel (Ardennes) en juin 1940 puis interné au Stalag VIII C à Sagan (Silésie). En juin 1943, il fut transformé en travailleur civil. Il participa à des actes de sabotage et fut arrêté par la police allemande. Il fut interné fin octobre 1944 au camp de Gross Rosen. Début février 1945, il fit partie des déportés évacués vers le camp de Buchenwald où il fut enregistré le 11 février. Il fut évacué de nouveau à partir du 9 avril vers la Bavière. À bout de forces et ne pouvant plus suivre la colonne, il fut abattu le 21 avril d’une balle dans la tête par un SS vers dix heures du matin entre Flossenbürg et Pösing (Bavière).
Il est inhumé dans une tombe individuelle dans le carré mixte du cimetière communal, à Ostricourt (Nord).
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 6 juin 1946 et son nom figure sur la plaque commémorative de la SNCF, en gare, à Douai et sur le monument aux morts, à Ostricourt (Nord).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240702, notice PERROT Maurice, Léon, Alphonse par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 juin 2021, dernière modification le 2 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier AC 21 P 127328 (nc).— Arnaud Boulligny dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément