CUGNO Henri

Par Jean-Luc Marquer

Né le 2 avril 1924 à Tullins (Isère), mort au combat le 28 août 1944 à Saint-Bonnet-de-Mure (Isère, aujourd’hui Rhône) ; profession inconnue ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Célibataire, Henri Cugno était le fils de Milardo, Antoine et de Catherine Cedrini, son épouse.
Son père, né à Borgone (Italie), obtint la nationalité française par décret du 20 janvier 1914.
La famille habitait à Tullins (Isère).
Henri Cugno s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du maquis de Chambarand, secteur 3 de l’AS-Isère.
Ses services sont homologués à partir de juin 1944.
Il fut tué lors des terribles combats qui eurent lieu le 28 août 1944 à l’Est de Lyon, sur les communes contigües de Saint-Laurent-de-Mure et Saint-Bonnet-de-Mure (Isère, aujourd’hui Rhône), sur le territoire de cette dernière commune, à proximité de la Route Nationale 6.
Henri Cugno obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Il fut décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume.
Il est enterré dans le caveau familial au cimetière communal de Tullins, chemin des Chougnes.
Son nom figure sur la stèle F.F.I. de Saint-Bonnet-de-Mure, sur le monument aux morts de Tullins et sur la plaque commémorative du camp de Chambarand à Viriville (Isère).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240759, notice CUGNO Henri par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 9 juin 2021, dernière modification le 9 juin 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 152517 (à consulter) ; GR 19 P 38/5 — AVCC Caen, AC 21 P 110901 (à consulter) — Mémorial GenWeb.— Mémoire des hommes — État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément