MATHIEU Léon, Maximilien

Par Mauricette Laprie

Né le 13 mars 1863 à Bordeaux (Gironde) ; cordonnier ; anarchiste de Bordeaux.

Fils de Antoine Mathieu, cordonnier et de Elisabeth Gaulé, piqueuse, Léon Mathieu se maria à Bordeaux le 17 mai 1890 avec Catherine Didier, modiste. De leur union naquit trois enfants nés à Bordeaux, Fernande le 14 octobre 1891, Yvonne le 23 avril 1893 et Marcel le 7 août 1897.

Cordonnier, Léon Mathieu figura sur la liste des anarchistes de Bordeaux en 1892. Son domicile au n° 13 de la route de Bayonne fut perquisitionné le mardi 26 avril 1892 en même temps que ceux de Lapeyre, Antignac, Benoît et Maleviale. Un grand nombre de journaux et brochures anarchistes furent saisis entre autres La Lutte, mais aucun explosif ne fut trouvé.

Le 30 novembre 1893, le commissaire central de Bordeaux établit une notice individuelle pour le préfet de la Gironde « Les époux Mathieu sont tous les deux anarchistes militants et assistent régulièrement à toutes les réunions de ce groupe… Le beau-père de Mathieu professe aussi des opinions anarchistes… ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240768, notice MATHIEU Léon, Maximilien par Mauricette Laprie, version mise en ligne le 5 juin 2021, dernière modification le 5 juin 2021.

Par Mauricette Laprie

SOURCES : Arch. Bordeaux Métropole 3527I10. — Arch. Dép. Gironde 1M502. — Le temps, 28 avril 1892. — État civil de Bordeaux (Gironde).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément