GIVORD Léon ["Guerni"]

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 13 octobre 1897 à Saint-Cyr-sur-Menthon (Ain), mort abattu le 2 septembre 1944 à Pont-de-Veyle (Ain) ; meunier ; victime civile.

Fils de Jean Marie Benoît Givord (1866-1951) et de Jeanne Marie Henriette Petit née en 1877, Léon Givord, aîné d’une fratrie de six enfants, se maria le 28 décembre 1920 à Saint-Jean-sur-Veyle (Ain) avec Henriette Delphine Genard ; le couple avait un enfant Léon. Il travaillait comme meunier au hameau des Échets à Miribel (Ain).

Le 2 septembre 1944, les troupes allemandes incendièrent l’hôtel de la Samiane à Pont-de-Veyle. Alors qu’il essayait de rejoindre les pompiers pour leur prêter main forte, il reçut plusieurs balles aux cuisses et au ventre. Il mourut vers 22 heures sans avoir été soigné, des suites de ses blessures.

Reconnu "Mort pour la France", son nom est inscrit sur le monument aux morts de Pont-de-Veyle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240800, notice GIVORD Léon ["Guerni"] par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 6 juin 2021, dernière modification le 6 juin 2021.

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21P 348731 (nc). — Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 53. — Mémoire des hommes. — Le monument aux morts de Pont-de-Veyle sur monumentsmorts.univ-lille.fr.— Geneanet. — Note Annie Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément