FOUILLET Joseph, Théophile, Julien

Par Daniel Heudré

Né le 8 juin 1919 à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), abattu le 1er mai 1945 à Wöbbelin (Prusse occidentale, Allemagne) ; manœuvre ; membre du maquis de la Hunaudaye en Plédéliac (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor).

Fils de Théophile, Arthur Fouillet, décédé, et de Julienne, Marie Fayet, sa veuve, Joseph Fouillet rejoignit le maquis de la Hunaudaye en Plédéliac. Le 19 décembre 1943, il fut arrêté ainsi que tout son groupe par la Gestapo à la ferme Aubry en Plerguer (Ille-et-Vilaine) après avoir été dénoncé.
Il fut interné à la prison Jacques Cartier, à Rennes puis transféré au camp de Compiègne (matricule 24235). De là, il fut déporté le 27 janvier 1944 vers le Kl Buchenwald (matricule 43844).
Il fut abattu par les SS le 1er mai 1945 à Wöbbelin, alors qu’il tentait de s’évader. Le camp de concentration de Wöbbelin était un camp annexe de Neuengamme, situé entre Wöbbelin et Ludwigslust, qui n’a été en service que 10 semaines entre le 12 février 1945 et le 2 mai 1945 et a accueilli des évacués d’autres camps.

Auguste Fouillet (né le 6 avril 1921 à Dol-de-Bretagne) déporté dans le même convoi, matricule 43830, survécut.

Joseph Fouillet a été reconnu Mort pour la France et homologué FFI.
Son nom figure sur le Monument commémoratif des résistants déportés à Dol-de-Bretagne (10 noms).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240801, notice FOUILLET Joseph, Théophile, Julien par Daniel Heudré, version mise en ligne le 6 juin 2021, dernière modification le 8 juin 2021.

Par Daniel Heudré

SOURCES : DAVCC, Caen, 21 P 451215.— SHD Vincennes, GR 16 P 230038 (nc). — Fondation pour la Mémoire de la Déportation. — MémorialGenweb. — Note Annie Pennetier.

Version imprimable Signaler un complément