DOMINATI Nicolas, Maximillien

Par Frédéric Stévenot

Né le 2 mars 1915 et mort le 13 septembre 1943 à Levie (auj. Corse-du-Sud) ; résistant FFI

Fils de Simon Pierre Dominati, âgé de quarante-trois et alors mobilisé, et de Julie Marchi, âgée de trente-neuf ans, Nicolas Dominati naquit au domicile de ses parents, à Levie (l’acte de naissance ne comporte pas de mention marginale). Son père, né dans la même commune en 1872, appartint à la classe 1892. Il fut mobilisé dès le premier août 1914, et versé dans le service armé après décision de la commission de réforme de Bonifacio, en date du 29 septembre suivant. Simon Dominati fut provisoirement renvoyé dans ses foyers le 23 mars 1915, après la naissance de son sixième enfant.

« Tué au combat », Nicolas Dominati fut reconnu « mort pour la France » à titre militaire (AC 21 P 122805) et homologué en tant que FFI (GR 16 P 188645). Il ne semble pas avoir reçu la médaille de la Résistance.

Son nom figure sur le monument aux morts de Bastia et celui de Levie. Nicolas Dominati fut inhumé dans le cimetière de sa commune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240829, notice DOMINATI Nicolas, Maximillien par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 7 juin 2021, dernière modification le 7 juin 2021.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES. SHD Caen et Vincennes, (n.c.). — Sites Internet : Mémoire des hommes ; Mémorial GenWeb. — État civil de Levie, 1915, acte de naiss. n° 12 (Arch. dép. Corse-du-Sud, 6 MI 142/39).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément