REY Ernest, Henri, Augustin [Pseudonyme dans la Résistance : Roger]

Par Jean-Luc Marquer

Né le 4 octobre 1923 à La Mure (Isère), disparu, présumé sommairement exécuté en août 1944 ; profession inconnue ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’intérieur (FFI) et interné résistant (DIR).

Ernest, Henri, Augustin Rey était le fils d’Ernest, Séraphin, marchand de primeurs, et de Victoire, Rose Cyrille, son épouse.
Il naquit au domicile familial, place Perrouzat à La Mure (Isère).
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du maquis de La Mure et Valbonnais, relevant du secteur 5 de l’AS-Isère.
Ses services sont homologués du 15 avril 1944 au 13 août 1944, date à laquelle il fut porté disparu, présumé fait prisonnier et sommairement exécuté par les Allemands.
Il fut déclaré décédé courant août 1944 en un lieu inconnu par un jugement du tribunal civil de Grenoble (Isère) en date du 5 février 1947, dont il est porté mention en marge de son acte de naissance.
Ernest Rey obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant (DIR).
Son nom figure sur le Monument Commémoratif aux FFI et résistants de la Matheysine morts pour la France à La Mure (Isère).


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240886, notice REY Ernest, Henri, Augustin [Pseudonyme dans la Résistance : Roger] par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 23 octobre 2021, dernière modification le 28 octobre 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 139393 et AC 21 P 530587(nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 507421 (nc) ; GR 19 P 38/9 et 38/10. — Mémorial GenWeb.— Mémoire des hommes. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément