TISSERAND Paul, Georges, Jules

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 17 janvier 1914 à Mersuay (Haute-Saône), massacré le 1er septembre 1944 à Montigny-le-Roi, aujourd’hui commune de Val-de-Meuse (Haute-Marne) ; marin de la Marine nationale, mécanicien ; résistant.

Paul Tisserand était le fils de Henry Gustave Jules et de Marie Virginie Belet. Il était issu d’une famille de cinq enfants. Il était marié avec Jeanne Marie Louise Méry et domicilié à Provenchères-sur-Meuse (Haute-Marne).
Il s’engagea dans la Marine nationale et sous l’Occupation, il était marin sur le cuirassé Provence. À la suite du sabordage de la flotte à Toulon, il rejoignit la Résistance en Haute Marne. Il était alors chauffeur et travaillait au garage Henry à Montigny-le-Roi, aujourd’hui commune de Val-de-Meuse (Haute-Marne).
Le 1er septembre 1944, un convoi allemand fut attaqué par des avions de chasse alliés sur la route D 74 au nord de Montigny. Un appareil tomba près de la ferme de Rainvault. Trois civils, Marius Blot, Pierre Moussu et Pierre Iemolini se rendirent sur les lieux et furent arrêtés par des Ukrainiens sous uniforme allemand et emmenés à Montigny.
Paul Tisserand prit un fusil dans un camion allemand et le passa à Serge Charles qui était employé comme lui au garage Henry. Surpris par un soldat, ils furent immédiatement arrêtés et interrogés. Les cinq prisonniers furent réunis et au même moment arriva un camion chargé de cadavres de soldats allemands tués lors de l’attaque aérienne. L’officier qui procédait à l’interrogatoire devint fou de rage et donna l’ordre de fusiller les cinq hommes malgré l’intervention du maire, Monsieur Cachet auquel il avait pourtant promis qu’ils seraient emmenés en Allemagne. Il fut exécuté vers 19 heures et son corps fut retrouvé le lendemain à sept heures dans un fossé de la Route Neuve, à Montigny.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur l’acte de décès.
Son nom figure sur le monument commémoratif 1939-1945, à Montigny-le-Roi, aujourd’hui Val-de-Meuse (Haute-Marne) et sur le Mémorial de la Résistance, à Vesoul (Haute-Saône).
Il ne possède pas de dossier d’homologation au SHD et il figure dans le corpus des victimes civiles du site Mémoire des Hommes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240975, notice TISSERAND Paul, Georges, Jules par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 13 juin 2021, dernière modification le 17 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier AVCC Caen AC 21 P 402828 (nc).— Lieux de Mémoire de la Seconde Guerre mondiale en Haute-Marne, Dominique Guéniot, éditeur, Langres, 1989. — Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (Acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément