FRÈRE Suzanne, Madeleine

Par Julien Veyret

Née le 23 novembre 1907 à Paris (XXe arr.), morte le 20 janvier 1988 à Pantin (Seine-Saint-Denis) ; professeure de l’enseignement technique dans l’Yonne puis à Paris ; militante associative et syndicaliste du SNET.

Suzanne Frère était la fille d’Albert Frère, comptable, et de Joséphine Apfel, sans profession.

Très tôt, elle s’intéressa au dessin et participait à des concours organisés par des journaux de mode : elle obtint une récompense en 1927 à celui organisé par L’Echo de Paris avec le concours du papier Canson.

Elle fut reçue au certificat d’aptitude à l’enseignement des arts décoratifs en 1938 puis fut admise en 1940 au CAP du professorat « industriel C » des écoles pratiques de commerce et d’industrie, susceptible d’être déléguée dans des fonctions de professeur d’arts appliqués.

Elle enseigna successivement à la section technique du lycée de Sens (Yonne), puis au collège technique de jeunes filles Duperré à Paris à partir de la rentrée 1954, enfin au lycée technique des Arts appliqués à Paris.

Elle militait à l’Amicale des professeurs d’éducation artistique de l’enseignement technique dont elle fut secrétaire générale aux côtés de Georges Raynaud, son président, et en même temps au Syndicat national de l’enseignement technique.

Elle fut élue titulaire au Conseil de l’Enseignement technique au titre des professeurs des établissements publics d’enseignement technique autres que les écoles normales techniques et les écoles nationales délivrant le titre d’ingénieurs, jeunes filles, section industrielle, par 74 voix sur 119 exprimés en 1946, par 58 voix sur 89 en 1950, et en 1958. En 1950, elle représenta en outre le Conseil de l’Enseignement technique au Conseil de l’Éducation populaire et des Sports.

Elle siégea en tant qu’ élue titulaire à la commission administrative paritaire nationale des personnels certifiés et assimilés de l’enseignement technique en 1952, puis fut seulement candidate aux élections à cette CAPN en 1956 et 1960, et également à la CAPN unifiée des certifiés et assimilés artistiques en 1965.

Au SNET, elle signait les appels à voter pour les listes « Unité pour une action syndicale efficace » aux élections à la commission administrative nationale, de 1958 à 1962.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24100, notice FRÈRE Suzanne, Madeleine par Julien Veyret, version mise en ligne le 1er janvier 2009, dernière modification le 9 janvier 2021.

Par Julien Veyret

SOURCES : Arch. Nat. AJ/16/8970. — Arch. IRHSES : Le Conseil supérieur de l’Éducation nationale et conseils d’enseignement, Ministère de l’Eduction nationale, Imprimerie nationale, 1946, SNET. — JO, lois et décrets, 28 décembre 1938, 13 juin 1941, 1er juillet 1946. — Le Travailleur de l’enseignement technique. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément