BLANC Eugène

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 21 juin 1899 à La Racineuse (Saône-et-Loire), massacré le 23 août 1944 à Mervans (Saône-et-Loire) ; meunier ; victime civile.

Eugène Blanc était le fils de Claude et de Françoise Bon, tous deux cultivateurs.
Appelé sous les drapeaux le 22 avril 1918, il servit dans différents régiments d’artillerie de campagne avant d’être affecté le 15 janvier 1920 au 9e Régiment du Génie.
Il fut rendu à la vie civile le 23 mars 1921.
Domicilié au Moulin à Mervans (Saône-et-Loire) depuis 1923, il était meunier.
Il se maria le 29 octobre 1929 à Serley (Saône-et-Loire) avec Marie Louise Mathilde Moreau.
Le 23 août 1944 vers 16h30, une colonne allemande en provenance de Saint-Bonnet-en-Bresse (Saône-et-Loire) arriva à Mervans. Elle fut confrontée à une voiture de résistant qui stationnait devant le café sur la route de Dijon (Côte-d’Or). La voiture finit par s’échapper et les Allemands sécurisèrent le bourg en tirant sur tout ce qui semblait suspect. Une mitrailleuse avait pris place sur la route de Pierre-de-Bresse (Saône-et-Loire). Eugène Blanc qui revenait d’une partie de pêche au bord de la Guyotte, affluent du Doubs qui traverse Mervans, fut pris pour cible et blessé mortellement.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Mervans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241023, notice BLANC Eugène par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 14 juin 2021, dernière modification le 14 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Arch. Dép. Saône-et-Loire, RMM 1919 Châlons/Auxonne, Recensement 1936 Mervans — dossier AVCC Caen AC 21 P 314005 (nc).— Olivier Gauthier Une Résistance française en Bresse et en Bourgogne, Éditions de l’Escargot Savant, 2011, page 342.— Mémoire des Hommes (victimes civiles).— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément