LEBLANC Eugène, Jules, Bernard

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 28 juillet 1915 à Dijon (Côte-d’Or), mort en déportation le 4 février 1945 à Mauthausen (Autriche), typographe, résistant.

Fils de Jules Leblanc, peintre, et d’Anne Blot, blanchisseuse, Eugène Leblanc était typographe.
Sous l’occupation il était selon les sources responsable local du FN ou technique FTP. Il était affecté à la fabrication de faux papiers et de l’impression du journal clandestin Bourgogne combattante, située rue des Facultés à Dijon.
Leblanc a été arrêté le 15 décembre 1943 à son domicile alors qu’il fabriquait des faux papiers. Après huit jours d’interrogatoire, il fut incarcéré à la prison départementale. En mars il fut détenu au camp de Compiègne. Le 22 mars 1944, il fut déporté au camp de Mauthausen et affecté au kommando Gusen puis Gusen II.
Il a été reconnu « mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241121, notice LEBLANC Eugène, Jules, Bernard par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 19 juin 2021, dernière modification le 19 juin 2021.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : SHD GR 16 P 346535. – Arch. dép. Cote-d’Or acte naiss. n° 661 [en ligne]. - Monument Mauthausen III [en ligne]. – Paul Chauvet. La Résistance chez les fils de Gutenberg pendant la Deuxième Guerre mondiale. Paris : à compte d’auteur, 1979, p. 219 (sous le nom de Bernard Leblanc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément