ANDRUETAN Auguste, Eugène, Amédée

Par Jean-Louis Ponnavoy, Benoit Prieur

Né le 19 août 1895 à Dortan (Ain), massacré le 14 juillet 1944 à Oyonnax (Ain) ; industriel ; victime civile.

Auguste Andruetan était le fils de Louis, boulanger et de Philomène Blanc, sans profession. Il se maria à Oyonnax le 10 juin 1930 avec Henriette Perrier. Il était industriel à Oyonnax.
Le 11 juillet 1944, les Allemands lancèrent leur troisième grande opération de représailles baptisée "Opération Treffenfeld". Les 12 et 13 juillet 1944, la ville fut bombardée et mitraillée par des avions allemands, provoquant un mort et d’importants dégâts. Le 14 juillet, les troupes de soldats allemands occupèrent les rues. Les locaux du journal l’Union furent incendiés suite à la découverte de tracts clandestins. Les voitures, vélos et postes de radio TSF furent réquisitionnés place de la Gare et mis hors d’état de fonctionner.
Auguste Andruetan fut déclaré décédé le 14 juillet au lieu-dit "Roche de Musée". On ne sait pas s’il fut la victime du bombardement de la veille ou la victime des soldats allemands car cela n’est pas précisé.
L’acte de décès fut dressé le 15 juillet 1944 et il obtint la mention « Mort pour la France » par lettre du Secrétaire général des Anciens combattants du 19 juin 1945.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Oyonnax (Ain).


Voir : Oyonnax (Ain), lieu-dit La Roche du Musée dans la forêt de Geilles, massacre du 14 juillet 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241127, notice ANDRUETAN Auguste, Eugène, Amédée par Jean-Louis Ponnavoy, Benoit Prieur, version mise en ligne le 19 juin 2021, dernière modification le 27 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy, Benoit Prieur

SOURCES : SHD, AVCC, AC 21 P 306584 (nc). — Mémoire de la Déportation dans l’Ain (1939-1945), Mémorial départemental de Nantua. — Mémoire des Hommes (victimes civiles). — Mémorial genweb. — État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément