VIGIER François

Par Eric Panthou

Né le 7 décembre 1934 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), mort le 20 juin 1953 à Clermont-Ferrand ; apprenti ébéniste ; secrétaire de la fédération du Puy-de-Dôme de l’Union de la Jeunesse Républicaine de France (UJRF) ; membre du Parti communiste ; adhérent à la CGT de l’ameublement.

Fils d’Edmond Vigier, ancien ouvrier du Bois devenu permanent syndical à l’UD CGT, et d’Annette Genestine, ouvrière du caoutchouc, François Vigier eut un frère ainé, Michel Vigier et un frère cadet, Maurice Vigier.
Il adhéra aux Vaillants à l’âge de 11 ans avant de rejoindre quelques années plus tard l’Union de la Jeunesse Républicaine de France (UJRF), la formation de masse initiée par le Parti communiste en 1945. François Vigier devint successivement secrétaire du cercle de Clermont-Ferrand, du Comité, du bureau fédéral puis de la fédération de l’UJRF.
Il est mort d’un accident du travail alors qu’il n’avait que 18 ans. Son père et son frère Michel étaient alors membres du Comité fédéral du PCF du Puy-de-Dôme.
Il fut lui même membre du PCF et adhéra à la CGT de l’ameublement après avoir été recruté comme apprenti chez un ébéniste.
C’est dans le cadre de son travail qu’il fut blessé très grièvement et devait décéder quelques heures plus tard.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241151, notice VIGIER François par Eric Panthou, version mise en ligne le 20 juin 2021, dernière modification le 3 juillet 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : "François Vigier, secrétaire fédéral de l’UJRF n’est plus", La Voix du Peuple, 1953. — Témoignage de Maurice Vigier, son frère.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément