BOUGET Marcel, Jules, alias MAURICE

Par Daniel Heudré

Né le 26 septembre 1918 à Saint-Aubin-d’Aubigné (Ille-et-Vilaine), mort volontaire le 25 mai 1944 à Guipry (Ille-et-Vilaine) ; comptable ; résistant, membre du Mouvement Libération Nord.

Fils de Jules Bouget, forgeron et de Victorine Depail, débitante, Marcel Bouget est marié et père d’un fils, Michel Bouget. Il entra en Résistance fin décembre 1943. Connu dans la clandestinité sous le nom de « Marcel Bernier », dit « Maurice », il participa à l’attaque de transports allemands dans le sud de l’Ille-et-Vilaine ainsi qu’au ravitaillement des groupes de résistants de ce secteur. Recherché par la Gestapo avec son camarade Albert Briand, ils trouvèrent refuge chez le docteur Spitzer, dépositaire d’armes, au port de Guipry. Soupçonné et prévenu à temps de l’arrivée imminente de la Gestapo, le médecin parvint à s’enfuir. Le 25 mai 1944, sa femme, restée seule avec les deux résistants, reçut la visite de la Gestapo, demandant de lui parler de la part d’Yves Le Bihan, transfuge du Parti National Breton (PNB), devenu résistant et qui, après avoir été arrêté, livra tous les renseignements utiles pour procéder à des arrestations. Pendant ce temps, les deux résistants se réfugièrent sur le toit de la maison et, plutôt que se rendre, choisirent de se donner la mort. L’épisode se déroula dans la nuit, Madame Spitzer fut conduite à Nantes pour y être torturée et sera déportée à Ravensbrück. Marcel Bouget fut inhumé dans le cimetière de Guipry, avant d’être transféré au Carré des Fusillés du Cimetière de l’est, à Rennes.
Résistant homologué FFI, Médaille de la Résistance (15 octobre 1945), Croix de Guerre et Médaille Militaire à titre posthume, DIR Interné résistant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241170, notice BOUGET Marcel, Jules, alias MAURICE par Daniel Heudré, version mise en ligne le 21 juin 2021, dernière modification le 10 janvier 2022.

Par Daniel Heudré

SOURCES : Kristian Hamon, Agents du Reich en Bretagne, Skol Vreiz, 2011. — Mémoire de Guerre 35. — Arch. Dép. d’Ille-et-Vilaine, Fonds Pétri. — AVCC, Caen, 21 P 714642 (nc). — SHD, Vincennes, 16 P 78483 (nc).

Version imprimable Signaler un complément