MARCHAND Marcel, Eugène

Par Christian Henrisey

Né le 2 juillet 1867 à Damigny (Orne), tué le 30 juillet 1908 à Villeneuve-Saint-Georges (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) dans le contexte des grèves ; ouvrier typographe, syndiqué.

Fils de Victor Armand Marchand, charpentier, et de Marie Dupont, couturière, Marcel Marchand se maria à Anet (Eure-et-Loir) le 29 septembre 1898 avec Augustine Henriette Cornu, sans profession.
Typographe, il fut employé aux imprimeries Crété à Corbeil (Essonne). À la suite d’une grève il quitta ce travail, fut employé de bureau à Dreux (Eure-et-Loir), puis participa à la création d’une coopérative ouvrière de typographie installée à Villeneuve-Saint-Georges, « L’Imprimerie coopérative ».
Comme pour les autres tués du 30 juillet 1908, sa participation à la manifestation puis aux incidents de ce jour resta controversée et mal définie, d’autant que son organisation syndicale relevait du courant « réformiste » de la CGT. Atteint d’une balle de carabine à la tête, il mourut à 6 h du soir selon son acte de décès.
Domicilié rue Gervais à Villeneuve-Saint-Georges, ses obsèques, autorisées tardivement par l’Administration préfectorale qui tenait à éviter un grand rassemblement, eurent lieu le mardi 4 août 1908, le cortège partant de l’Imprimerie ouvrière pour se rendre au cimetière de la ville. Des responsables syndicaux et socialistes locaux y participèrent. Une plaque fut apposée sur sa tombe, à l’initiative de l’union typographique de Villeneuve-Saint-Georges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241198, notice MARCHAND Marcel, Eugène par Christian Henrisey , version mise en ligne le 22 juin 2021, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par Christian Henrisey

SOURCES : Arch. Dép. Orne, État civil de Damigny (naissance). — Arch. Dép. Eure-et-Loir, Etat civil d’Anet (mariage). — Arch. Dép. Val-de-Marne, État civil de Villeneuve-Saint-Georges (décès). — Serge Bianchi, Une tragédie sociale en 1908. Les grèves de Draveil – Vigneux et Villeneuve Saint-Georges, CRHRE & éditions d’Albret, 2014.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément