Belfort 25 septembre 1944 : les fusillés de la forêt du Salbert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Le 25 septembre 1944, huit patriotes étaient fusillés par la Milice dans la forêt du Salbert, près de Belfort. Leurs corps jetés dans cinq fosses furent découverts trois mois plus tard. Ils reposent aujourd’hui sous des croix individuelles.

En août et septembre 1944, les miliciens qui fuyaient devant l’avancée des troupes alliées, multiplièrent les exactions. Le 11 septembre 1944 à la suite d’une dénonciation, ils arrêtèrent en compagnie de la Gestapo, huit patriotes qui étaient attablés au café Grévillot, à Belfort. Internés au fort des Basses-Perches, il furent sortis de leur cellule le 25 septembre et emmenés dans la forêt du Salbert où ils furent fusillés sans jugement entre la route et le chemin de fer. Les huit corps furent ensuite jetés dans cinq fosses où ils ne seront découverts que cinq mois plus tard. Leur identification sera très difficile. Six d’entre eux finirent par être reconnus. Il s’agissait de résistants du groupe du Front national de Valdoie. Deux autres n’ont pu être identifiés et sont encore inconnus aujourd’hui.
Les victimes :
BOUQUENEUR Georges, Joseph
BRAHIER Charles, Albert, Jean
LAMEY Roger, Louis
LOMBARD Lucien, Anatole
POIRIER Marcel, Marie, Alphonse
ZUSSY Camille, Jules
Inconnu 1
Inconnu 2

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241220, notice Belfort 25 septembre 1944 : les fusillés de la forêt du Salbert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 24 juin 2021, dernière modification le 24 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Valdoie 1944 : sur les chemins de la liberté Les tombes du Salbert.— Franceinfo3 bourgogne franche-comté Histoire d’un lieu : les croix du Salbert.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément