AUNOS Jean, Henri

Par Mauricette Laprie

Né le 22 avril 1866 à Bordeaux (Gironde) ; arrimeur ; président du syndicat des ouvriers arrimeurs et manœuvres du port de Bordeaux (1899-1903).

Fils de Jean Henri Aunos, journalier et de Marie Thérèse Pedarros, Henri Aunos se maria le 3 septembre 1887 à Bordeaux avec Paulonie Caubet, faïencière, née le 13 janvier 1868 à Sentenac d’Oust (Ariège). De leur union naquirent à Bordeaux, Paul Henri le 10 avril 1887, blessé lors de la campagne contre l’Allemagne, il mourut le 19 octobre 1914 à Neurival (Aisne) et Marthe née le 15 octobre 1888, décédée à Andernos (Gironde) le 20 octobre 1956.

Faïencier, Henri Aunos fut déclaré « bon » lors du conseil de révision de la classe 1886 à Bordeaux (fils d’étranger), la commission spéciale de Marseille le réforma le 12 mars 1889 pour affection organique du cœur.

Henri Aunos fut l’initiateur avec Eugène Chovaux* de la création du syndicat des ouvriers arrimeurs et manœuvres du port de Bordeaux déclaré le 23 août 1899, dont il fut le président jusqu’en 1903.

Il anima avec Léon Lachaise la grève d’octobre 1900. Il fut désigné délégué, par le syndicat des arrimeurs, toujours avec Léon Lachaise, pour participer au congrès des journaliers et similaires des ports, docks et fleuves de France tenu au Havre du 14 au 15 avril 1901, organisé par la Fédération des transports. En juillet 1901, il fit l’objet de poursuites pour avoir contesté les horaires d’embauches, puis en novembre de la même année, le commissaire de police de Bordeaux lui dressa un procès-verbal « pour avoir dans une réunion antimilitariste excité les conscrits à la désobéissance de leurs chefs et à tirer plutôt sur eux en cas de grève », il bénéficia de l’amnistie votée quelques jours après. Condamné le 11 septembre 1903 par le Tribunal correctionnel de Bordeaux à 25 F d’amende pour outrages à agents, il anima avec Eugène Chovaux, la grève générale des dockers et des manœuvres du port de Bordeaux du 27 novembre au 7 décembre 1903 qui rassembla 1 500 arrimeurs. Le 30 novembre les délégués des syndicats des charbonniers, des charbonniers-sacquiers, des arrimeurs de bois merrains et des arrimeurs de poteaux de mine adhérèrent à la grève. En octobre 1909, il intervint lors de la grève des dockers du port de Bordeaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241242, notice AUNOS Jean, Henri par Mauricette Laprie, version mise en ligne le 24 juin 2021, dernière modification le 24 juin 2021.

Par Mauricette Laprie

SOURCES : Arch. Dép. Gironde, 1M646, 10M141. — La France de Bordeaux et du Sud-Ouest, 27 novembre au 7 décembre 1903. — État civil de Bordeaux (Gironde).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément