DEMONS Bernard

Par Mauricette Laprie

Né le 12 mars 1873 à Bordeaux (Gironde), mort le 30 décembre 1901 en Guyane ; charpentier ; anarchiste de Bordeaux.

Fils de Elie Demons, charpentier de navires et de Jeanne Rose Mercadier.

Charpentier, mais se livrant plus fréquemment à la vente de journaux libertaires et à la propagande anarchistes, Bernard Demons était un des membres avec son frère Vincent, Edmond François Lapeyre, Joseph Rolland et la fille Jeanne Villeneuve de la bande de bacalan, bande de cambrioleurs qui sévissait dans le quartier des Chartrons à Bordeaux en 1897 et 1898. Il devait comparaître le 5 août 1898 devant la cour d’assises de la Gironde pour répondre à des vols qualifiés, mais s’étant enfui au moment où les policiers venait perquisitionner chez lui, 25 cours Portal, après les avoir menacés d’un révolver, il fut condamné par contumax à vingt ans de travaux forcés. Il fut arrêté à Nancy en mars 1900, sortant d’un bureau de poste. Il se cachait sous le faux nom de Pedro del Rigo. Lors de l’audience de la cour d’assises de la Gironde le 19 mai 1900, il déclara que s’il ne travaillait plus de son métier de charpentier c’est d’abord parce que les policiers ne cessaient de le persécuter, ensuite parce que son père, charpentier comme lui s’était tué en 1896, en tombant d’un échafaudage, trouvant ce sort peu enviable, il préféra se livrer au métier moins dangereux de marchand de journaux libertaires et anarchistes dont il professait les théories. Condamné à dix ans de travaux forcés et à dix ans d’interdiction de séjour, il fut dirigé vers le dépôt de Saint-Martin sur l’île de Ré où il se fit remarquer par sa très mauvaise conduite. Il embarqua le 16 octobre 1900 à bord du Calédonien à destination de la Guyane où il mourut le 1er décembre 1901.

Il était le fils de Elie Demons et le frère de Vincent Demons.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241248, notice DEMONS Bernard par Mauricette Laprie, version mise en ligne le 24 juin 2021, dernière modification le 25 juin 2021.

Par Mauricette Laprie

SOURCES : ANOM H454. — La Petite Gironde 20 et 21 mai 1900. — État civil de Bordeaux (Gironde).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément