PERROT Louis, Pierre, Joseph

Par Jean-Luc Marquer

Né le 10 juin 1909 à Bourgoin (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère), mort au combat le 23 août 1944 à Bourgoin ; ouvrier ; résistant de l’Armée secrète.

Louis, Pierre, Joseph Perrot était le fils de Louis, Charles, Pétrus et d’Anna, Louise Deloge, son épouse.
Célibataire, il était ouvrier et habitait rue de la Rivoire à Jallieu (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère).
Le 23 août 1944, Louis Perrot prit part aux combats pour la libération de Bourgoin et de Jallieu (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère) parmi les résistants du secteur 7 de l’AS-Isère.
Il tomba lors des combats qui se déroulèrent autour des silos des magasins généraux à proximité de la gare ferroviaire.
Gardés par des soldats de la Kriegsmarine, ceux-ci renfermaient plusieurs centaines de tonnes de marchandises diverses destinées à la marine de guerre allemande. Transporté à l’hôpital de Bourgoin, son décès y fut constaté.
Louis Perrot obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur une stèle érigée érigée à l’entrée des magasins généraux, 2 route de Saint-Jean-de-Bournay à Bourgoin-Jallieu, sur le monument aux morts de Bourgoin-Jallieu : « Les résistants du secteur 7 à leurs camarades... » et sur la plaque commémorative de « L’union bouliste de Bourgoin-Jallieu & sa région à la mémoire de ses membres morts pour la France 1939-1945 ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241274, notice PERROT Louis, Pierre, Joseph par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 27 juin 2021, dernière modification le 27 juin 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 38/14. — AVCC Caen, AC 21 P 127319 (nc). — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément