RIBOLLET Fernand

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 octobre 1909 à Grenoble (Isère), exécuté sommairement le 14 juillet 1944 à Izenave (Ain) ; résistant de l’armée secrète (AS) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fernand Ribollet était domicilié à Nantua (Ain).
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète et aux maquis de l’Ain.
Il fut raflé au lieu-dit Chamoise, à Saint-Martin-du-Fresne dans l’Ain, dans la journée du 14 juillet 1944, avant d’être emmené en automobile à Izenave où il fut fusillé au lieu-dit La Chaume.
Il fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Il fut médaillé de la Résistance (décret du 3 janvier 1946 et publication au JO le 13 janvier 1946).
Son nom apparaît sur les monuments aux morts de Nantua et d’Izenave ainsi que sur le monument 1939-1945 de Vieu-d’Izenave (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241281, notice RIBOLLET Fernand par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 27 juin 2021, dernière modification le 28 juin 2021.

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen SHD/ AC 21 P 647767 (nc). — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 508738 (nc). — Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 100. — Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément