ALLOMBERT Joseph, Émile

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 11 avril 1904 à Matafelon (commune de l’Ain fusionnée en Matafelon-Granges en 1973), massacré le 15 juillet 1944 à Matafelon ; cultivateur ; victime civile.

Émile Allombert naquit d’Élie Allombert (né en1861 à Matafelon) et d’Élise Colletaz (née en 1866 à Sonthonnax).
Lors du recensement de 1936 à Matafalon, il vivait avec son épouse Marie Calamand (né en 1914 à Samognat dans l’Ain), leur fils Georges (né en 1933 à Nantua) et les parents d’Émile Allombert.
En 1944, il était père de deux enfants.

Alors qu’il gardait ses bêtes dans un pré à la sortie du village, en compagnie de sa fille de 6 ans (née vers 1938), il aperçut les Allemands. Ils se cachèrent donc tous les deux précipitamment.
Les Allemands les virent se cacher et vinrent les appréhender. La fillette fut confiée à une femme présente aux alentours. Émile Allombert fut lui, conduit un peu plus loin dans une remise et abattu d’une balle dans la nuque.

Son nom est inscrit sur le monument aux Morts de Matafelon, commune de Matafelon-Granges (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241309, notice ALLOMBERT Joseph, Émile par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 29 juin 2021, dernière modification le 29 juin 2021.

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen SHD AC 21 P 306057 (nc). — Arch. Ain, dossier militaire, Belley 1924, 1R0204 (nc). — Arch. Ain, recensement de population de 1936 à Matafelon. — Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 102. — Mémoire des Hommes. — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément