Toulouse (Haute-Garonne), les martyrs de la Roseraie : 28 juin 1944

Par Jean-Pierre Ravery

Le 28 juin 1944 à Toulouse, sept jeunes résistants de l’Armée secrète tombaient dans un piège tendu par la police allemande.

Sept jeunes résistants de l’Armée secrète venaient récupérer des armes dans la cave d’une maison sise 22, rue Joseph-Le Brix dans le quartier de la Roseraie. Ils furent aussitôt abattus. Tous reçurent la mention « Mort pour la France ». Une plaque commémorative fut apposée après-guerre sur la façade de la maison. Ils restent dans la mémoire toulousaine sous le terme générique de « martyrs de la Roseraie » :
Henri, René HILAIRE, né le 1er juin 1920 à Boufarik (Algérie)
Bernard, Lucien, Jean MERIC, alias « MONTJOIE », né le 8 novembre 1920 à Toulouse (Haute-Garonne)
René, Louis, Adolphe VAISSE, alias « SEVAIX », né le 12 octobre 1926 à Paris XXe arr. (Seine)
Raymond, Henri VERDIER, né le 30 mars 1924 à Saint-Nicolas-de-la-Grave (Tarn-et-Garonne)
Rolland, Raoul VIDAL, né le 30 juillet 1925 à Lézignan-Corbières (Aude)
Pierre, Pascal, COUPEAU, né le 29 juin 1924 à Balma (Haute-Garonne)
René PETER

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241332, notice Toulouse (Haute-Garonne), les martyrs de la Roseraie : 28 juin 1944 par Jean-Pierre Ravery, version mise en ligne le 29 juin 2021, dernière modification le 30 juin 2021.

Par Jean-Pierre Ravery

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément