PEILLON Fernand, Louis

Par Jean-Luc Marquer

Né le 30 décembre 1917 à Lyon, 2e arr. (Rhône, aujourd’hui Métropole de Lyon), mort au combat le 26 août 1944 à La Verpillière (Isère) ; ajusteur-outilleur ; résistant de l’Armée secrète.

Plaque Commémorative, La Verpillière (Isère)
Plaque Commémorative, La Verpillière (Isère)
Photo : Henri Dropsy, Mémorial GenWeb, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

Fernand, Louis Peillon était le fils de Marguerite Peillon.
Il épousa Anne-Marie, Jeanne Daenen le 19 avril 1941 à Villeurbanne (Rhône, aujourd’hui Métropole de Lyon).
Il était ajusteur-outilleur aux Ets Berliet à Vénissieux (Rhône, aujourd’hui Métropole de Lyon).
En 1944, le couple habitait à Saint-Quentin-Fallavier (Isère).
Fernand Peillon s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du secteur 7 de l’AS-Isère. Il faisait partie du groupe de résistants de La-Verpillière (Isère), le groupe Morane.
Le 26 août 1944 à 11 heures, il fut tué par des soldats allemands, quartier de la Gare à La-Verpillière, alors qu’il menait une reconnaissance.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur une plaque disposée sur le lieu de sa mort, sur les monuments aux morts de La-Verpillière, Vénissieux, de Bourgoin-Jallieu : « Les résistants du secteur 7 à leurs camarades... » et sur la plaque commémorative des anciens Ets Berliet, aujourd’hui RVI à Vénissieux.


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241354, notice PEILLON Fernand, Louis par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 5 juillet 2021, dernière modification le 5 juillet 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Plaque Commémorative, La Verpillière (Isère)
Plaque Commémorative, La Verpillière (Isère)
Photo : Henri Dropsy, Mémorial GenWeb, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 38/14 ; GR 16 P 463172 (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 123762 (nc). — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément