LEMAIRE Pierre, Paul, René

Par Jean-Luc Marquer

Né le 17 février 1917 à Fère-en-Tardenois (Aisne), massacré le 26 août 1944 à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) ; profession non connue ; victime civile.

Pierre, Paul, René Lemaire était le fils de René, Albert et d’Andrée, Charlotte Bondoux, son épouse.
Il était domicilié 11 rue Côte Legris à Épernay (Marne).
Le 26 août 1944 vers 17 heures, deux personnes furent massacrées par les Allemands à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), quartier des Quatre-Routes, sans que l’on en connaisse les circonstances.
L’une était Joseph Brun, chef de canton à la SNCF, demeurant à La-Verpillière (Isère), commune voisine.
L’autre était un inconnu, sur lequel fut trouvée une note de l’hôtel Bristol à Grenoble (Isère) au nom de Lemaire Pierre, chambre 60.
L’acte de décès fut dressé pour un inconnu et porte le signalement suivant : « âge environ vingt-deux ans, taille un mètre quatre-vingt-dix, cheveux châtains, portant lunettes et cicatrice au bras, vêtements : short bleu, chemisette bleue, chaussures toile brune et semelles caoutchouc. »
Une ordonnance rectificative du tribunal civil de Vienne (Isère) en date du 27 mars 1945 dit que cet acte de décès était celui de Pierre, Paul, René Lemaire.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Il est enterré au cimetière de la Ponthière à Saint-Quentin-Fallavier.
Son nom figure sur les monuments aux morts de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) et d’Épernay (Marne).


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241366, notice LEMAIRE Pierre, Paul, René par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 5 juillet 2021, dernière modification le 5 juillet 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 367603 — Mémoire des hommes — Geneanet — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément