MARIE Léon, Louis [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 19 août 1870 à Beuzeval (Houlgate, Calvados) ; mort à Clamart (Hauts-de-Seine) le 24 mars 1913 ; plombier-couvreur ; anarchiste parisien.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York.

Léon Marie fit partie de la classe 1890, il tira au sort à Dozulé (Calvados) et fut dispensé du service militaire, étant l’aîné d’orphelins.
Le 10 novembre 1891, il était incorporé au 129e de ligne et envoyé le 10 novembre 1892 en disponibilité, en attendant son passage dans la réserve qui eut lieu le 1er novembre 1894. Son certificat de bonne conduite fut refusé. Il habitait alors 12 rue Saint-Jacques.
Le 5 décembre 1892, il demeurait 36 rue de Texel, le 20 mai 1893, 51 rue de l’Ouest, le 20 novembre 1893, 8 passage de Vanves.
Le 16 mars 1894, son domicile 8 passage de Vanves, était perquisitionné, il était arrêté puis libéré le 28 mars.
Son dossier à la Préfecture de police portait le n°333.843.
Le 18 mars 1898, il demeurait 88 avenue de la Reine à Boulogne sur Seine (Boulogne-Billancourt,Hauts-de-Seine).
Le 7 juin 1899, il était condamné par le tribunal correctionnel de la Seine à 2 mois de prison avec sursis pour vol.
Le 21 avril 1904, il déménageait à Malakoff (Hauts-de-Seine) ; puis le 5 février 1907, 6 rue Princesse à Clamart et le 23 décembre 1910, 5 rue Franquet à Clamart.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241374, notice MARIE Léon, Louis [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 4 juillet 2021, dernière modification le 4 juillet 2021.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York.
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York.

SOURCES :
Archives de la Préfecture de police Ba 1500 — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — La Presse 17 mars 1894 — Archives départementales du Calvados. Registres matricules 639.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément