PEYRET Pierre, Jean

Par Jean-Luc Marquer

Né le 6 décembre 1924 à Béthune (Pas-de-Calais), mort au combat le 23 août 1944 à Nivolas-Vermelle (Isère) ; profession non connue ; résistant de l’Armée secrète (AS).

Pierre, Jean Peyret était le fils de Marcellin et de Marie, Louise, Henriette Aulagne.
Célibataire, il habitait avec ses parents à Nivolas-Vermelle (Isère), commune limitrophe de Bourgoin (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère).
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du secteur 7 de l’AS-Isère.
Il fut tué le 23 août 1944 dans les combats pour la libération de Bourgoin et de Jallieu (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère).
Son acte de décès indique qu’il mourut à 16 heures sur la voie publique à Nivolas-Vermelle.
Pierre Peyret obtint la mention « Mort pour la France ».
Il est enterré dans le cimetière communal de Nivolas-Vermelle.
Son nom figure sur les monuments aux morts de Nivolas-Vermelle et de Bourgoin-Jallieu : « Les résistants du secteur 7 à leurs camarades... » et sur la plaque commémorative de « L’union bouliste de Bourgoin-Jallieu & sa région à la mémoire de ses membres morts pour la France 1939-1945 ».


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241381, notice PEYRET Pierre, Jean par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 5 juillet 2021, dernière modification le 5 juillet 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 473234 (nc) ; GR 19 P 38/14. — AVCC Caen, AC 21 P 131234 (nc). — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément