PAULON Roger, Antoine alias Roger dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 7 juillet 1922 à Busséol (Puy-de-Dôme), mort le 14 février 2005 à Billom (Puy-de-Dôme) ; résistant au sein des Francs tireurs et partisans (FTP).

Fils de Baptiste Paulon, 31 ans, cultivateur et d’Antonine Chariol, 24 ans, sans profession, Roger Paulon se maria le 29 décembre 1951 avec Denise Marie Christine Chalard à Glaine-Montaigut (Puy-de-Dôme). Le couple eut une fille née en 1953 et un fils naît l’année suivante.
En octobre 1942 il fut envoyé aux chantiers de jeunesse à Lapleau en Corrèze.
Le 1er juin 1943, il entre dans la Résistance à Saint-Dier-d’Auvergne au sein des FTP. Il participe à différentes actions (Vertaizon, Courpière, Clermont-Ferrand…) tout en restant camouflées chez Madame Coupat au village de Peyraud, commune de Domaize.
Le 30 avril 1944, il part pour le maquis de Saint-Eloy-la Glacière, ensuite Le Brugeron, Lerigneux (Loire), libération de Montbrison, Saint-Étienne, et Lyon.
Il a appartenu à diverses formations. la 6e compagnie FTP commandé au début Jean Olivier alias Julien, ensuite sous les ordres de Émile Guyonnet alias Bicot, puis au 103e bataillon B sous les ordres de Dupic et enfin à la 60 10e compagnie du 303e bataillon de la Loire sous les ordres de Romeyer. Il appartenait au 2e détachement sous les ordres du lieutenant Georges Guyonnet alias Laplume.
il a été démobilisé le 10 septembre 1944 à la caserne Desnouette à Saint Étienne (Loire).

Il a reçu la carte de réfractaire et de combattant volontaire de la résistance (CVR).

Il vécut après-guerre à Glaine-Montaigut (Puy-de-Dôme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241469, notice PAULON Roger, Antoine alias Roger dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 9 juillet 2021, dernière modification le 13 juillet 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Archives de l’ANARC 63. — Généanet. — État civil Busséol.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément