JANVIER Emile, Serge. Pseudonyme : Meulière, Dormoy.

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 29 septembre 1900 à Paris (6e arr.), mort le 17 mai 1972 à Saint-Denis-sur-Sarthon (Orne), minotier, résistant, élu local, député (1960-1962).

Emile Janvier était minotier dans l’Orne.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’engagea dans la résistance. En 1940-1941, il fit localement de la propagande. En 1942, contacté par Jacques Destrée, il participa au mouvement et au journal clandestin Résistance (rédaction, diffusion dans l’Orne). En 1943, il participa à la création du journal clandestin La Flamme, à l’organisation d’un groupe pour faux papiers (Officine du clocher de Notre-Dame à Alençon) et aida à la cadre de réfractaires.
Il fut également rattaché au MLN, comme responsable de la zone Orne Ouest et délégué de la RN5. Pour des questions de sécurité, il s’installa à Paris puis dans la Sarthe.
Le 24 juin 1944, il est arrêté. Il a été interné au Mans puis à Angers. Il fut déporté le 28 août 1944 à Neuengamme. Il fut libéré le 3 mai 1945 en baie de Lubeck et revint en France le 13 juin 1945.
Emile Janvier est élu après la guerre maire de Saint-Denis-sur-Sarthon (Orne) et, conseiller général d’Alençon- Ouest de 1945 à 1970, et député de l’Orne de 1960 et 1962 (Union pour la nouvelle République), après avoir été suppléant de Louis Terrenoire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241487, notice JANVIER Emile, Serge. Pseudonyme : Meulière, Dormoy. par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 10 juillet 2021, dernière modification le 10 juillet 2021.

Par Marie-Cécile Bouju

ŒUVRE : Retour, histoire d’hier et d’aujourd’hui. Préface de Léon Mazeaud. Alençon : Impr. alençonnaise, 1952, 77 p.

SOURCES : SHD 16 P 306534. – Biographie sur le site de l’Assemblée nationale [en ligne].

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément