WEILL Maurice, Moïse

Par Gilles Morin

Né le 21 juillet 1905 à Levallois-Perret (Seine) ; ingénieur conseil ; militant et élu socialiste SFIO ; conseiller municipal du XVIIe arrondissement de Paris (1953-1977 ; secrétaire de la section SFIO de Paris XVIIe et membre de la commission exécutive fédérale de Paris (1949-1953).

Ingénieur, Maurice Weill était désigné lors des élections selon les années comme directeur commercial, employé de commerce ou ingénieur conseil.
Maurice Weill adhéra à la SFIO en 1922 mais son activité avant la Seconde Guerre mondiale nous est inconnue. Marié, père d’un enfant, syndiqué FO, il était secrétaire de la section SFIO du XVIIe arrondissement.
Déjà candidat aux élections municipales de 1947, il a été élu conseiller municipal le 26 avril 1953, dans le 5e secteur de Paris (XVI° et XVII° arrondissement). Il occupa les fonctions de rapporteur général du Domaine de la ville de Paris et a appartenu à la commission des membres du conseil supérieur des Halles et marchés.
Maurice Weil occupa diverses fonctions au niveau départemental et au niveau national dans le parti socialiste. Membre suppléant en 1949 et 1950 de la commission exécutive de la fédération SFIO de la Seine, il a été élu titulaire en 1952-1953, mais n’a pas été renouvelé en 1954. Candidat malheureux au comité directeur au congrès de 1948, après avoir été suppléant en 1950, il a été élu membre de la commission nationale de contrôle de la SFIO en 1951-1963, désigné titulaire en remplacement de Pelvet « régulièrement absent ». Il a été enfin délégué de la SFIO pour les élections sénatoriales du 18 mai 1952.
Maurice Weill s’affirma comme un opposant à la Communauté européenne de défense en 1953-1954.
Il a été exclu de la SFIO en mars 1965 pour ne pas avoir respecté les accords départementaux de désistement pour les municipales. Il a appuyé Georges Suant, maire d’Antony, pour son élection à la présidence du Conseil général, en accord avec l’UNR, en 1965. Il a accéda à la vice-présidence du Conseil de Paris en 1967.
Candidat sur la liste centriste de Bernard Lafay aux élections municipales de mars 1971.
Maurice Weill acheva sa carrière politique au Centre : il était membre du conseil politique du Centre démocrate de Jean Lecanuet et se rallia à la majorité giscardienne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241503, notice WEILL Maurice, Moïse par Gilles Morin, version mise en ligne le 11 juillet 2021, dernière modification le 11 juillet 2021.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., F/1cII/564 ; 19770286/22 ; 19830172/101. 19890523/16. — Archives de Paris, 10451/73/1, article. 318. — Arch. de l’OURS, fonds Jacques Moreau et Claude Fuzier. — Bulletin Intérieur de la SFIO, n° 35, 117. — Rapports des congrès de la SFIO, 1951-1967. — Professions de foi, municipales de 1957 et législatives de 1958.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément