MOIROUX Édouard, Louis

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 7 mars 1924 à Cornod (Jura), massacré le 15 juillet 1944 à Arbent (Ain) ; cultivateur ; victime civile.

Édouard Moiroux était le fils de Henri Émile et de Joséphine Rochet, cultivateurs au hameau de Thorigna, à Cornod. Il était célibataire et domicilié avec ses parents, à Cornod, où il exerçait comme eux le métier de cultivateur.
Il fut tué par les Allemands le 15 juillet 1944 dans un pré à l’entrée d’Arbent (Ain). Il fut identifié par ses parents quelques jours après.
L’acte de décès dressé le 25 juillet 1944 sur la déclaration de son père indique qu’il décéda à 18 heures le 24 juillet. Il n’y a pas de mention « Mort pour la France » sur l’acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Cornod (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241504, notice MOIROUX Édouard, Louis par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 juillet 2021, dernière modification le 13 juillet 2021.

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 115. — Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément