JUST Eugène, Georges

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 8 juin 1924 à Lyon (Rhône, aujourd’hui Métropole de Lyon), massacré (selon les sources) le 12 juillet 1944 à Oyonnax (Ain) ou le 13 juillet 1944 à Bellignat (Ain) ; victime civile.

D’après Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, il était domicilié au hameau de Montmerle à Treffort-Cuisiat (Val-Revermont depuis 2016). Toujours d’après ce livre, il fut tué d’une rafale tirée d’un avion allemand le 13 juillet 1944 à Bellignat (Ain) alors que le Service historique de la Défense de Caen indique une date de décès le 12 juillet 1944 à Oyonnax (Ain).

Le site Mémorial Genweb indique (peut-être à tort) qu’il aurait été résistant et aurait obtenu la mention "Mort pour la France". Son nom apparaît sur le monument aux morts d’Oyonnax (Ain).

Il est inhumé dans le nouveau cimetière d’Oyonnax (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241505, notice JUST Eugène, Georges par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 juillet 2021, dernière modification le 11 juillet 2021.

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen AC 21 P 359267 (nc). — Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 115. — Mémorial Genweb. — Cimetières de France.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément