Saint-Didier (Jura) massacre du 25 avril 1944

Par Jean-Louis Ponnavoy

Le 20 avril 1944 deux Allemands de la Sipo-SD furent tués par des maquisards. Le 25 avril le village fut l’objet de représailles. Huit habitants furent fusillés et onze maisons incendiées.

Depuis la fin de 1942, le village de Saint-Didier accueillait et hébergeait les Alsaciens Lorrains fuyant l’armée allemande et les jeunes réfractaires au STO. Le village devint un fief de la Résistance qu’il aidait avec des dépôts d’armes et des caches de véhicules.
Le 20 avril 1944, des maquisards conduits par Jean-Paul Guyot alias Guérin, chef de la Résistance locale aperçurent chez le fromager deux hommes de la Sipo-SD connus comme tortionnaires. Pensant qu’il avaient découverts la cache d’armes, ils les attaquèrent et les tuèrent. Jean-Paul Guyot fut grièvement blessé et sera assassiné quelques jours après. Le docteur Jean Michel qui le soigna fut également exécuté. La réaction allemande sera très dure. Le 25 avril le village de Saint-Didier fut encerclé. Huit hommes furent fusillés et onze maisons incendiées.

Liste des victimes :
BEZIN Edgar, Joseph
BUGNET Louis, André
GILLES Roger, Léon
GUILLEMIN Charles, André
GUILLOT André
OUTHIER Léon, Fernand, Henri, Antoine
PERNIN Jean, Marie
TISSIER Camille, Félix, René

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241506, notice Saint-Didier (Jura) massacre du 25 avril 1944 par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 12 juillet 2021, dernière modification le 12 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : François Marcot, La Résistance dans le Jura, éditions Cêtre, Besançon, 1985.— Journal La Voix du Jura du 7 mai 2003, Saint-Didier : Les souvenirs d’André Bezin.— Journal Le Progrès du 26 avril 2016, "Le 25 avril 1944, la répression allemande frappe le village et Le massacre du 25 avril 1944 dans les mémoires."

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément