LIVET Léandre

Par Marie-Cécile Bouju

Typographe, syndicaliste (CGT), résistant.

Léandre Livet travaillait probablement à l’imprimerie de l’Humanité avant 1939.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, Léandre Livet travaillait à l’imprimerie du Pariser Zeitung. Il mit en contact Georges Adam avec l’imprimerie Blondin, à Paris, pour imprimer les Lettres françaises clandestines. Il a également participé à la confection du journal clandestin Le Livre résistant.
En 1945, il fit partie de la commission d’épuration du SGL.
Après la guerre, Livet fut délégué aux congrès de la FFTL en 1946, 1952 et 1961.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241538, notice LIVET Léandre par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 14 juillet 2021, dernière modification le 14 juillet 2021.

Par Marie-Cécile Bouju

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément