TINGUELY Jean

Par Marianne Enckell

Né le 22 mai 1925 à Fribourg (Suisse), mort le 30 août 1991 à Berne. Sculpteur, plasticien.

Petr Kropotkin (1988)
Petr Kropotkin (1988)

Jean Tinguely suivit l’école à Bâle puis y fit un apprentissage de décorateur. À la fin des années 1940, il fréquenta le cercle anarchiste de Heinrich Koechlin et garda toute sa vie ses sympathies pour l’anarchisme.

Etabli à Paris depuis 1952, il devint bientôt un artiste réputé pour ses constructions mobiles, parfois auto-destructives, souvent ironiques et inspirées de personnages historiques (Mengele). Dans sa série d’objets-machines Les Philosophes (1988), il a notamment symbolisé Friedrich Engels, Pierre Kropotkine et Max Stirner.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241598, notice TINGUELY Jean par Marianne Enckell, version mise en ligne le 17 juillet 2021, dernière modification le 17 juillet 2021.

Par Marianne Enckell

Petr Kropotkin (1988)
Petr Kropotkin (1988)

SOURCES : Dictionnaire historique de la Suisse. — Michel Conil Lacoste, « Dreissig Philosophen aus Schrott. Die paradoxe Huldigung Tinguelys an seine geistigen Väter », Galerie Schmela (éd.), Jean Tinguely. Die Philosophen und andere Schreckgespenster, Düsseldorf, 1989. — Felip Equy, Tinguely et ses machines dingues, Soleil noir, n° 15, janvier 1994. — Jean-Pierre Keller, Tinguely et le mystère de la roue manquante, Genève, Zoé, 1992.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément