GRANDCLÉMENT François, Vital

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 9 mai 1899 à à Échallon (Ain), massacré le 10 avril 1944 à Échallon (Ain) ; cantonnier ; victime civile.

François Grandclément naquit de Joseph, Eugène Grandclément (1860-1932) et de Marie, Joséphine Tournier-Colletta (1865-1950).
Il se maria le 17 août 1922 à Échallon (Ain) avec Cécile Colletta (1901-1993), avec qui il eut cinq enfants.

François Grandclément, de profession cantonnier, effectuait un travail de déblaiement à la demande des Allemands sur la route entre Échallon et Saint-Germain-de-Joux (Ain) le 10 avril 1944, quand il fut tué par balle.

Il est inhumé dans le cimetière communal, à Échallon (Ain). Son nom apparaît sur le monument aux morts, à Échallon (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241633, notice GRANDCLÉMENT François, Vital par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 19 juillet 2021, dernière modification le 19 juillet 2021.

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen AC 21 P 350320 (nc). — Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 123. — Mémoire des hommes (victimes civiles). — Geneanet. — Cimetières de France.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément