VUILLERME François, Félix

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 12 mai 1880 à Charix (Ain), massacré le 14 juillet 1944 à Martignat (Ain) ; cultivateur ; victime civile.

François Vuillerme naquit d’Auguste Vuillerme et de Rosalie Martin.
Il se maria le 1er décembre 1906 à Martignat (Ain) avec Marie, Zoé Jacquard.
Il fit son service militaire au 44e régiment d’infanterie du 16 septembre 1901 au 18 septembre 1904.
Il fut rappelé à l’activité le 4 août 1914 au 44e RI et fut blessé par éclat d’obus le 17 avril 1917 à Loivre dans la Marne. Il passa au 131e régiment d’infanterie le 3 décembre 1918 et démobilisé le 25 février 1919. Il se retirât au hameau d’Evron, à Martignat (Ain).
Son dossier militaire indique qu’il était père de deux enfants en 1924.
Le 11 juillet 1944 fut déclenchée l’Opération "Treffenfeld" destinée à éradiquer les maquis de l’Ain et du Haut-Jura. La population ne fut pas épargnée.
Le 14 juillet 1944, les Allemands arrivèrent à Martignat (Ain) où ils rassemblèrent tous les hommes du village. Sans motif apparent, un des Allemands tua d’un coup de fusil François Vuillerme.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Martignat (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241658, notice VUILLERME François, Félix par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 juillet 2021, dernière modification le 21 juillet 2021.

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen AC 21 P 407940 (nc). — Arch. Ain, dossier militaire (Belley, 1900, 1R0104). — Arch. Ain, registre des naissances de Charix, 1871-1880. — Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 123. — Mémoire des hommes (victimes civiles). — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément