FOLIO Robert, Jules, Bernard

Par Jacques Girault, Julien Veyret

Né le 9 janvier 1908 à Dax (Landes), mort le 9 janvier 1987 à Paris (XIIe.) ; professeur ; militant syndical (SNET, CGT-FO).

Fils d’un maître d’hôtel, Robert Folio, étudiant à la Sorbonne, titulaire d’une licence ès lettres (1934-1937), diplômé de roumain de l’École des langues orientales vivantes (1937), prépara le diplôme de conseiller d’orientation professionnelle. Réformé, marié en décembre 1934 à Paris (VIe), père d’un enfant, il était surveillant de réfectoire au lycée Rollin en 1935, puis professeur dans l’enseignement privé à l’école La Bruyère à Brunoy (Seine-et-Oise/ Essonne) en 1936, puis à l’Atrium du lycée à Paris en 1936-1937. Il devint maître interne à l’école nationale professionnelle de Vierzon (Cher) en octobre 1937 puis à l’ENP de Saint-Ouen (Seine/Seine-Saint-Denis) à partir de 1938. Il projetait d’obtenir une délégation de professeur d’école pratique. Après avoir été professeur auxiliaire à l’ENP de Voiron (Isère) en 1939-1940, puis maître-interne chargé d’enseignement dans la section préparatoire à l’ENP de Saint-Ouen à partir d’octobre 1940, il était répétiteur délégué dans les fonctions d’adjoint d’enseignement en octobre 1944.

Divorcé en 1943, Robert Folio, toujours maître d’internat, se remaria en avril 1945 à Paris (Ve) avec une professeure technique adjointe.

Robert Folio fut membre du bureau national provisoire élargi du Syndicat national de l’enseignement technique, désigné par l’assemblée générale du 30 septembre 1944, chargé des personnels de surveillance jusqu’en 1945. À ce titre, il fut délégué suppléant du SNET au comité consultatif pour les maîtres-internes en 1945. Quand le syndicat CGT-FO de l’Enseignement technique, branche centres d’apprentissage, se créa le 10 janvier 1948, il en devint l’archiviste national et démissionna de cette responsabilité en juin 1948.

Nommé chargé d’enseignement au centre d’apprentissage de Saint-Ouen en 1947, il fut réintégré comme professeur d’enseignement général au collège technique de Puteaux (Seine/Hauts-de-Seine) en 1952 puis, en 1953, détaché au centre d’apprentissage jumelé au collège technique Boulle. En 1955, il fut nommé PTA à l’école des métiers de la couverture plomberie de Vincennes (Seine/Val-de-Marne), puis il enseigna comme professeur de lettres au collège technique, devenu lycée technique Maximilien Perret de Vincennes en 1962, chargé des classes de techniciens supérieurs, tandis que son épouse occupait un poste de professeure de travaux manuels éducatifs au lycée Hector Berlioz de Vincennes. Le couple habitait à Vincennes. Il prit sa retraite en 1969 comme professeur certifié de lettres modernes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24167, notice FOLIO Robert, Jules, Bernard par Jacques Girault, Julien Veyret, version mise en ligne le 5 janvier 2009, dernière modification le 19 novembre 2021.

Par Jacques Girault, Julien Veyret

SOURCE : Arch. Nat., F17 29810. — APPO, 77W34, Dossier 429 441. — Le Travailleur de l’enseignement technique.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément