LAMORLETTE Jean, Jules, Eugène [Pseudonyme dans la Résistance : Taupin]

Par Jean-Luc Marquer

Né le 19 octobre 1922 à Châlons-sur-Marne, (aujourd’hui Châlons-en-Champagne, Marne), mort en action le 22 août 1944 à Grenoble (Isère) ; étudiant ; résistant de l’Armée secrète, homologué caporal des Forces françaises de l’Intérieur

Jean LAMORLETTE, hiver 1943-44
Jean LAMORLETTE, hiver 1943-44
Portrait de Jean Lamorlette par Jacques Barré (ABDON), compagnon d’armes dans la compagnie Bernard, puis la compagnie Stéphane, transmis par Julien Barré, son petit-fils.

Jean, Jules, Eugène, Marie, Joseph Lamorlette était le Fils de Maurice, Marie, industriel, et de Louise, Marie, Henriette, Joséphine Martinais, son épouse.
Il était domicilié chez ses parents, 134 rue du pont de Soulles à Coutances (Manche) où son père était directeur de l’usine à gaz.
Il fit ses études au lycée de cette ville, aujourd’hui Lycée Charles-François Lebrun.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit la compagnie Bernard, puis la compagnie Stéphane, pseudonyme du Capitaine Étienne Poitau, relevant du secteur 6 de l’AS-Isère, Grésivaudan.
Ses services sont homologués à partir du 10 novembre 1943.
Durant l’hiver 1943-1944, il initia un jeune résistant italien aux joies des mathématiques, étant ou ayant été étudiant dans cette discipline comme son alias "Taupin" pouvait le laisser penser. (Un taupin est un élève de classe préparatoire scientifique.)
Le 22 août 1944, jour de la libération de Grenoble (Isère), vers 9h30, Jean Lamorlette fut tué par une mine allemande alors qu’il avait été chargé de sécuriser les abords du fort de la Bastille qui domine la ville.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, caporal des Forces françaises de l’Intérieur.
Son nom figure sur une plaque apposée à l’entrée des jardins de la Bastille, place de la porte de France à Grenoble, sur le monument aux morts de Coutances, sur la plaque commémorative du lycée Lebrun à Coutances, sur le monument commémoratif 1939-1945 de Saint-Lo (Manche) et sur le mémorial des troupes de montagne du Mont Jalla à Saint-Martin-le-Vinoux (Isère).


Notice provisoire


Voir : Grenoble, d’octobre 1943 à août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241699, notice LAMORLETTE Jean, Jules, Eugène [Pseudonyme dans la Résistance : Taupin] par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 26 juillet 2021, dernière modification le 3 août 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Jean LAMORLETTE, hiver 1943-44
Jean LAMORLETTE, hiver 1943-44
Portrait de Jean Lamorlette par Jacques Barré (ABDON), compagnon d’armes dans la compagnie Bernard, puis la compagnie Stéphane, transmis par Julien Barré, son petit-fils.

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 38/12 et GR 19 P 38/13 ; GR 16 P 334373 (nc) — AVCC Caen, AC 21 P 68231 (nc) — Mémoire des hommes — Mémorial GenWeb — Article de Julien Barré — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément