Ternuay (Haute-Saône) massacre du 1er août 1944

Par Jean-Louis Ponnavoy

Le 1er août 1944 un engagement eut lieu avec l’ennemi sur la Montagne de Ternay. Les FFI se replièrent sans pertes mais les Allemands exercèrent des représailles en incendiant des maisons et en exécutant cinq cultivateurs innocents.

Le maquis de la Montagne de Ternuay ou des Beuchots fut créé le 7 juin 1944 au lendemain du débarquement. L’ennemi qui était renseigné sur ses positions attaqua le 1er août 1944, vers 3h30 du matin, avec un détachement de 800 hommes pour la plupart des Cosaques commandés par des officiers allemands. À ce jour le maquis comptait 106 hommes. L’ennemi se heurta à des sentinelles et le feu fut déclenché ce qui donna l’alerte. Dès que l’ennemi emprunta la petite route en raidillon menant au maquis, les maquisards ripostèrent mais l’ordre de repli fut rapidement donné. Ils rejoignirent sans aucune perte la forêt en direction de Belfahy. Lorsqu’ils arrivèrent au hameau, les Allemands ne trouvèrent plus aucune trace de ceux qu’ils recherchaient. N’osant pas s’aventurer dans la forêt à leur poursuite ils pillèrent et incendièrent les fermes avoisinantes en représailles et exécutèrent sauvagement à l’arme automatique cinq cultivateurs pris en otages et qui ne pouvaient répondre aux questions des nazis car ils ignoraient les positions de repli du maquis.
Une stèle commémorative a été érigée au hameau de La Montagne.

Les cinq victimes :

CLAUDEL Marcel, Georges
GRANDMOUGIN Joseph, Abel, Roch
GRANDMOUGIN Pierre, Auguste, Albert
GRANDMOUGIN Pierre, Marcel
JEANROY Auguste François

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241703, notice Ternuay (Haute-Saône) massacre du 1er août 1944 par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 juillet 2021, dernière modification le 25 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Jean-Pierre Perrin L’honneur perdu d’un résistant, éditions La Lanterne, Besançon, 1987.— Ternuay - gmvc70.e-monsite.com.— Wikipédia Ternuay-Melay-et-Saint-Hilaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément