FRANCESCATO Angelo

Par Jean-Luc Marquer

Né le 16 juillet 1923 au Gua (Isère), sommairement exécuté le 27 juillet 1944 à Noyarey (Isère) ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur

Angelo, Joseph Francescato était le fils de Luigi, cimentier, né à Morgano (Italie), et de Maria Baïetto, née à Santa Cristina (Italie), son épouse.
La famille habitait la commune du Gua (Isère).
Angelo Francescato s’engagea dans la Résistance et rejoignit le maquis du Vercors, secteur 8 de l’AS-Isère. Ses services sont homologués à partir du 2 juin 1944.
Il appartenait à la section Potin.
Il tenta de quitter le massif après l’ordre de dispersion donné le 23 juillet 1944 mais il fut fait prisonnier aux Côtes de Sassenage (Isère). Conduit à Noyarey (Isère) le 27 juillet 1944, il y fut sommairement exécuté l’après-midi au lieu-dit Ézy. Son corps fut jeté dans l’Eyrard.
Angelo Francescato obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Son nom figure sur le monument aux morts du Gua.


Notice provisoire


Voir : Noyarey, du 27 juillet au 4 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241730, notice FRANCESCATO Angelo par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 9 août 2021, dernière modification le 21 octobre 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes GR 19 P 38/8 et 38/16 ; GR 16 P 232672 (nc) — AVCC Caen, AC 21 P 186952 (nc) — Le Pionnier du Vercors, n°122, décembre 2010 — Mémoire des hommes — Mémorial GenWeb — Musée de la Résistance en ligne. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément