AUMONT Henri, Nicolas

Par Dominique Tantin

Né le 6 avril 1924 à Chevilly-Larue (Seine, Val-de-Marne), abattu le 15 novembre 1943 à Sainte-Féréole (Corrèze) ; ouvrier ; maquisard de l’Armée secrète (AS).

Henri Aumont était le fils de Georges Edgar Georges et de son épouse Marie Aimée née Angladon. Jeune ouvrier de la banlieue parisienne, il avait rejoint le maquis AS des Saulières, dans la commune de Sainte-Féréole en Corrèze.

Avec 17 de ses camarades, il périt lors de l’attaque allemande du 15 novembre 1943 au hameau de la Besse. Dans un premier temps, les dépouilles furent inhumées le 17 novembre dans la commune voisine de Donzenac où les décès furent enregistrés.

Il obtint la mention Mort pour la France et fut homologué FFI. Son nom est inscrit sur le monument commémoratif du site de la Besse à Sainte-Féréole ainsi que sur plusieurs autres plaques et monuments à Turenne (Corrèze) et Chevilly-Larue.


Voir Sainte-Féréole (Corrèze), 15 novembre 1943

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241775, notice AUMONT Henri, Nicolas par Dominique Tantin , version mise en ligne le 28 juillet 2021, dernière modification le 29 août 2021.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen AVCC, AC 21 P 10641 (nc). — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb. — Acte de décès communiqué par Madame Marie-Pierre Bretonnet, Mairie de Donzenac.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément